Le temporaire a la vie dure

En commençant l’enseignement, on est temporaire. Le mot le dit bien, notre place (ou nous, question de point de vue 😉 ) n’est que « temporaire ». Mais plus précisément, qu’elle réalité cache ce mot ? Et pourquoi perd-il toujours à la chaise musicale ? C’est ce que je vais vous présenter dans cet article, alors suivez les lettres….

Temporaire, qu’est-ce que c’est ?

Dans l’enseignement, un temporaire c’est un enseignant débutant (quel que soit son âge)… ou plutôt un enseignant qui n’est pas encore nommé. En effet, après plus de 5 ans d’enseignement, j’estime que la personne n’est plus débutante. Et en fonction de différents facteurs (temps de travail, place, chance), il se peut qu’il faille attendre 10 ans pour sa nomination. Mais restons optimiste, ce n’est pas toujours aussi long.

Un enseignant temporaire est engagé de septembre à fin juin ! Donc entre les deux, on ne sait pas toujours de quoi sera faite la rentrée prochaine… Quels cours seront à donner et dans quelle école, sont parfois des inconnues jusqu’à la rentrée.

Temporaire, quelle influence sur le travail ?

Durant les vacances, il est difficile de préparer des cours car on ne sait pas ce que l’on donnera. Or, c’est surtout dans les premières années qu’on a le plus besoin de préparer ses cours et que cela nous prend le plus de temps.

Comme il y a moins de temps de préparation, on fonctionne plus au jour le jour. Je trouve cela difficile car c’est au début de carrière que l’on a besoin de plus de temps pour préparer et pour s’organiser sur une année.

Temporaire, c’est pour ta pomme !

Au jeu des chaises musicales, ce sont les temporaires qui trinquent…

Dans l’enseignement, il y a le statut de nommé. Ce statut permet de s’assurer une place même si on ne l’occupe plus dans les faits. Par exemple, un nommé dans une école peut partir enseigner dans une autre. Si jamais il n’était plus possible pour lui d’occuper sa nouvelle place, il peut automatiquement reprendre celle pour laquelle il est nommé. Il y a des avantages et des inconvénients à ce système, là n’est pas la question de cette article. Le problème est que la place qu’avait quitté l’enseignant au départ ne reste pas libre, elle est donné à une autre personne. Si cette personne est un temporaire, il saute. Si cette personne était nommé ailleurs, elle peut reprendre cette place. La chaîne se finit toujours par la même chose un temporaire qui saute, Hop !

J’espère que cet article a pu t’aider à voir un peu mieux ce que sont les temporaire dans l’enseignement. N’hésite pas à poser des questions dans les commentaires, j’y réponds avec plaisir. Si tu es / a été temporaire, partage-nous ton expérience.

Laisser un commentaire