Comment gérer un premier cours

Chaque enseignant a sa façon de gérer le premier cours. C’est normal, on est tous différents . Mais il y a tout de même plusieurs catégories principales.

  • Il y a ceux qui veulent assurer leur autorité tout de suite et pour toute l’année.
  • Les enseignants stressés par le programme qui commencent le cours tout de suite.
  • Ceux qui privilégient la prise de contact pour le premier cours.

Après mon atelier de méthodologie de la rentrée, voici venu le temps des premiers cours.

L’autorité au premier cours

Les valeurs principales sont : la discipline et….la discipline. Il faut les tenir ces petits monstres d’hormones! Il faut être en embuscade, s’il y en a un qui éternue: exclusion! Les autres comprendront qu’on n’est pas ici pour rigoler et que le prof est le chef!

Évidemment, je caricature….enfin, j’espère 😉 L’idée derrière l’approche de l’autorité est de se montrer intransigeant au début en espérant avoir moins de problèmes disciplinaires durant l’année et donc de pouvoir relâcher la bride.

Je n’aime pas trop cette approche. Les élèves peuvent y voir de l’injustice ou de l’inhumanité et se braquer pour tout le reste de l’année. L’enseignant devra donc continuer à jouer au gendarme sévère en permanence ce qui est vraiment très fatiguant et désagréable. Aussi, je ne vois pas pourquoi les règles devraient être plus sévères en début d’année que par après.

Le stressé du programme

Ô programme guide nous de ta lumière! Tu seras dispensé dans ton intégralité quoi qu’il arrive!

Le programmeux est l’enseignant qui court en permanence après le programme : il faut qu’il soit vu en entier, coûte que coûte. Il commencera donc son cours par le cours proprement-dit : « Bonjour à tous, bienvenue dans cette nouvelle année. Prenez votre livre à la page 4. »

Par cette méthode, l’enseignant peut chercher deux choses. La première est d’effectivement avancer dans son programme car il est toujours difficile de le voir en entier. La seconde est de montrer aux élèves dès le début qu’on est en cours et donc qu’on travaille, le reste n’ayant pas sa place.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas fan de cette approche non plus. Je trouve que la classe doit être plus riche que juste l’apport de la matière. Concernant le programme, j’ai bien sûr des choses à dire mais ce sera pour une autre fois 😉 .

La prise de contact au premier cours

On va passer un an (voir plus) ensemble, prenons vraiment le temps de faire connaissance.

L’enseignant essaie alors de faire parler tous les élèves afin qu’ils se présentent. Cela permet d’avoir une idée globale de la classe. En outre, cela permet aussi de rapidement repérer les élèves à surveiller, encourager, occuper. Grâce à cette approche, l’enseignant espère intéresser les élèves par d’autres méthodes que simplement la matière dispensée.

Un problème pour cette approche est que l’on finit souvent par se répéter. De fait, les élèves vont se présenter à un cours, se répéter à un autre et encore à un autre. Comme les élèves ne font que se répéter, l’intérêt pour l’activité est moindre. Au final, cela ne va pas intéresser les élèves car se répéter n’est pas très amusant et l’activité ne servira à rien pour établir une bonne ambiance. Donc afin d’éviter de se répéter, l’enseignant doit faire preuve d’imagination. Je vous propose différentes idées plus loin afin de varier et arrêter de se répéter. Et sinon, avez-vous remarqué que j’ai placé « répéter » dans chacune des phrases de ce paragraphe?

Ma vision du premier cours

Il me semble que ça transparaît dans les descriptions, je suis pour une approche de prise de contact. En effet, il me semble que c’est l’approche la plus intéressante pour l’ambiance de classe et celle qui me correspond le mieux au niveau caractère et tempérament.

Ce premier contact me permet de voir à qui j’ai affaire. Les élèves les plus « actifs » sont vite repérés. Je peux aussi installer les premières règles de mon cours : on écoute celui qui parle, chacun à son tour, pas besoin de crier,… Enfin, je n’ai pas l’impression que les élèves partent du principe qu’on ne fera rien en cours car j’ai pris le temps de faire connaissance.

Idées d’activités pour le premier cours

Voici une liste avec différentes activités possibles. Il est évident qu’elles ne doivent pas être appliquées sans réflexion concernant sa pertinence par rapport au cours, la tranche d’âge des élèves, le temps à y consacrer,…

  • Chacun se présente oralement.
  • Chacun se présente par écrit et une autre personne lit la présentation. Si la classe se connait déjà, il est possible de devoir deviner l’auteur de la présentation (qui doit alors être anonyme).
  • Les élèves ont quelques minutes pour discuter avec leur voisin et doivent ensuite le présenter. Il est parfois nécessaire de mettre des objectifs pour orienter la présentation (en fonction des renseignements que l’on estime nécessaires).
  • Chaque élève réalise un dessin qui le représente.
  • Les élèves choisissent une image parmi celles proposées et doivent ensuite se présenter en lien avec cette dernière.
  • Les élèves doivent se présenter oralement via un ou plusieurs slogan/s.
  • Réalisation d’un portrait chinois.

Laisser un commentaire